Objectifs du GDR EOL-EMR

Le GDR EOL-EMR a pour mission  de continuer à structurer la communauté académique française impliquée sur les thématiques Énergies Marines Renouvelables (EMR).

Le « GDR EOL EMR » fait suite au « GDR EMR » initié en 2016 qui a montré le réel intérêt dans la communauté scientifique pour cette thématique.

Entre 2016 et  2020, le GDR EMR a déjà permis :
  • La réalisation de plusieurs journées thématiques et workshops,
  • La réalisation de deux écoles thématiques d’une semaine avec un peu plus d’une quarantaine de participants à chaque édition,
  • La mise en place d’un site internet actif et référencé,
  • La mise en place d’une liste de diffusion contenant plus de 450 adresses.
Aujourd’hui, la communauté scientifique dans le domaine des EMR commence à bien se structurer et est en phase avec les développements actuels : premiers parcs éoliens offshore posés bientôt en construction, quelques prototypes hydrolien et dans une moindre mesure houlomoteur sont toujours d’actualité.

Pour ces raisons, le GDR EMR continue son action tout en élargissant ses thématiques et change de nom pour devenir le GDR EOL-EMR !

La thématique « Éolienne » sera mise en avant et des passerelles vont se faire avec la thématique hydraulique grâce aux synergies possibles avec les autres énergies renouvelables et la forte proximité des disciplines étudiées.

Nombre des défis technologiques dans les EMR sont de nature pluridisciplinaires et seront au cœur du GDR EOL-EMR en créant des interfaces entre les thématiques :

  • Les sciences de l’ingénieur : mécanique des fluides et particulièrement l’hydrodynamique, mécanique des solides, matériaux et structures, génie électrique, la chaîne de conversion électromécanique
  • Les sciences de l’écologie et environnement : impacts environnementaux
  • Les sciences humaines et sociales : économie, sociologie, droit, gestion des territoires, géographie, histoire
  • Les sciences de l’univers : connaissance de l’environnement et des ressources

Le GDR EOL-EMR permettra de coordonner et de donner de la visibilité aux laboratoires, de plus en plus nombreux, qui travaillent sur cette thématique afin notamment d’aller à l’échelle européenne et internationale.
Publié le 26 février 2021 Mis à jour le 30 mars 2021